PUBLICATIONS

New

Deuxième édition mise à jour et complétée (2015)

 

Guide pour la recherche en didactique des langues et des cultures. Approches contextualisées

grdlc

Ce guide de recherche s’adresse avant tout aux étudiants apprentis-chercheurs. Il leur présente l’ensemble des repères fondamentaux pour élaborer, réaliser, diffuser des connaissances par un processus de recherche scientifique en didactique des langues et des cultures : repères épistémologiques et théoriques (qu’est-ce un projet de connaissance scientifique à propos de l’enseignement-apprentissage des langues et des cultures ? Comment élaborer un projet de recherche ?), repères méthodologiques (qu’est-ce qu’une méthode de recherche scientifique ? Comment élaborer une méthode pertinente ? Comment susciter, traiter, analyser, interpréter l’information ?), repères disciplinaires (quels sont les principaux axes de recherches en didactique des langues et des cultures aujourd’hui ? quels grands types de recherches sont menés ?), repères expérienciels (comment d’autres ont-ils mené des recherches dans ce domaine et à ses frontières interdisciplinaires ?). Dès lors, cet ouvrage apportera probablement aussi aux chercheurs confirmés, spécialisés dans d’autres domaines, une information sur ce champ de la recherche et sur l’état des connaissances en didactique des langues et des cultures.

Sous la direction de
Philippe BLANCHET, PREFics EA 4246, Université Rennes 2 et LISODIP, ENS LSH Alger-Bouzaréah
Patrick CHARDENET, ELLIAD EA 4661, Université de Franche Comté, Agence universitaire de la Francophonie

Avec la collaboration de
Joëlle ADEN, Université du Maine
Nathalie AUGER, Université Paul-Valéry – Montpellier III
Christine BARRÉ-DE MINIAC, Université Joseph-Fourier-Grenoble 1
Jean-Claude BEACCO, Université Paris III – Sorbonne nouvelle
Shenaz BHANJI-PITMAN, Université du Québec à Montréal
Jacqueline BILLIEZ, Université Stendhal – Grenoble 3
Thierry BULOT, Université Rennes 2
Michael BYRAM, Durham University
Michel CANDELIER, Université du Maine
Véronique CASTELLOTTI, Université François-Rabelais de Tours
Christelle CELIK, Université Stendhal– Grenoble 3
Francine CICUREL, Université Paris III – Sorbonne nouvelle
Stéphanie CLERC, Université d’Aix-Marseille
Daniel COSTE, Ecole Normale Supérieure de Lyon
Alain DI MEGLIO, École Supérieure de Professorat et d’Éducation – Université de Corse
Patrick DAHLET, Université des Antilles-Guyane
Jean-François DE PIETRO, Institut de recherche et de documentation pédagogique (Genève)
Didier DE ROBILLARD, Université François-Rabelais de Tours
Christine DEVELOTTE, École Normale Supérieure de Lyon / Institut Français d’Éducation
Samira DRISSI, École Normale Supérieure de Lyon
Estela KLETT, Universidad de Buenos Aires
Patricia LAMBERT, École Normale Supérieure de Lyon / Institut Français d’Éducation
Eliane Gouvêa LOUSADA, Universidade de São Paulo
François MANGENOT, Université Stendhal – Grenoble 3
Pierre MARTINEZ, Université Paris 8
Bruno MAURER, Université Paul-Valéry – Montpellier III
Muriel MOLINIÉ, Université de Cergy-Pontoise
Danièle MOORE, Simon Fraser University
Muriel NICOT-GUILLOREL, Université Rennes 2
Alexandra POULET, Université Rennes 2
Christian PUREN, Université Jean-Monnet – Saint-Étienne
Elatiana RAZAFI, Université Rennes 2 et Université François- Rabelais de Tours
Marielle RISPAIL, Université Jean-Monnet – Saint-Étienne
Haydée SILVA, Universidad Nacional Autónoma de México
Javier SUSO LÓPEZ, Universidad de Granada
Michèle VERDELHAN-BOURGADE, Université Paul-Valéry – Montpellier III

Nouveaux chapitres :

  • Épistémologie : Éléments pour une histoire récente de la recherche en didactique des langues (D. Coste)
  • Épistémologie : Méthode et outils en didactique des langues et des cultures, entre sciences de l’éducation et sciences du langage (P. Chardenet)
  • Méthodologie : La recherche-action : ancrages épistémologique, méthodologique et éthique (S. Clerc)
  • Méthodologie : Contextes et contextualisation didactiques : définitions, enjeux théoriques, méthodologiques et interventionnistes (Ph. Blanchet)
  • Phénomènes étudiés : Didactique des langues minoritaires et enjeux de légitimation (A. Di Meglio)
  • Phénomènes étudiés : Théâtre et didactique des langues (J. Aden)

Télécharger la table des matières(document PDF 120 Ko)

COMPTES-RENDUS (première édition)

- Lire le compte-rendu de Daniel Coste sur http://www.bulletin.auf.org/index.php ?id=595

- Lire le compte-rendu publié dans le numéro 14 de Carnets de lecture sur
http://farum.it/lectures/ezine_articles.php ?art_id=200


Site de l’éditeur : Éditions des archives contemporaines

 

 

 

De l’intellectuel tribun à l’intellectuel citoyen, discours et espaces d’interlocution

AFI 11AFI 1

Cliquez sur le titre pour accéder à l´article.

 

La déshiscence dans les discours sur l’évaluation ou l’évaluation menacée par l’évaluation

Synergies MondeSynergie monde 5

Cliquez sur le titre pour accéder à l´article.

 

L´intercompréhension et les nouveaux défis pour les langues romanes

IC

Dolores Álvarez, Patrick Chardenet, Manuel Tost, Union Latine, AUF, 2011, 455 pages.

Cet ouvrage se fonde sur la contribution scientifique de trente-cinq spécialistes de onze pays différents, dont plusieurs hors de l’espace roman. Tous ont apporté leur témoignage afin d’offrir une vue d’ensemble
qui reflète diverses réalités linguistiques analysées à partir de points de vues théoriques (disciplinaires) et géopolitiques (expérientiels) différents. L’intercompréhension et les nouveaux défis pour les langues romanes, objet d’étude et d’investigation, présente une série d’articles sur le présent et le futur des langues romanes. Constats, recherches et perspectives, rédigés dans six langues, ces articles nous éclairent sur les diffusions respectives des LR ; les rapports qu’elles entretiennent entre elles et avec celles des autres familles de langues dans d’autres espaces linguistiques ; leurs représentations ; leur enseignement et leur apprentissage. Les auteurs soulèvent des questions autour de la dimension prospective plurilingue en plein essor, et les conclusions à propos de l’intercompréhension et des approches plurielles dans l’enseignement de langues se révèlent particulièrement mobilisatrices et motivantes, sans masquer les difficultés de la mise en œuvre de véritables politiques linguistiques éducatives explicites.

Téléchargeable à : http://www.galanet.be/nouvelle/fichiers/langues_romanes_ULat2011.pdf

 

Faire vivre les identités : un parcours en francophonie

Faire vivre les

Jean-Pierre Cuq, Patrick Chardenet,  Archives contemporaines, 2011 – 209 pages.

Entre composantes données et composantes acquises de l’identité, le choix d’une langue et d’une culture pour en faire son métier n’a rien d’anodin : qu’elle soit étrangère, seconde ou bien, comme on dit, maternelle ou première, la langue, lorsqu’elle est vécue au quotidien pour être partagée, transmise, s’insinue dans l’intime, de la réalité au rêve. Du coup, c’est toutes les branches du métier d’enseignant de français qui s’en trouvent interrogées et vécues autrement, pas seulement de l’extérieur, mais comme une partie de soi-même. Littérature, linguistique, anthropologie culturelle et civilisation, méthodologies et technologies éducatives s’interrogent alors non seulement sur un mode professionnel mais plus encore, sur ce mode impliqué qui rend si fort l’adjectif de l’expression sciences humaines. Ce livre réunit quelques unes des communications données à Québec en 2008 à l’occasion du congrès mondial de la Fédération internationale des professeurs de français.

L’avenir du français

Avenir du fr

Jacques Maurais, Pierre Dumont, Jean-Marie Klinkenberg, Bruno Maurer, Patrick Chardenet, Archives contemporaines, 2008 – 282 pages.

Les auteurs ont cherché à évaluer les impacts à long terme de la mondialisation, de l’élargissement de l’Europe, des nouvelles technologies de l’information et des changements démographiques sur la place du français dans le monde. Le parti pris éditorial a été celui de produire un ouvrage allant à l’essentiel, illustré de cartes, tableaux, graphiques, le plus court et le plus synthétique possible, composé de monographies qui sont le reflet de chercheurs de sensibilité et de style différents issus de tous les horizons de l’´espace francophone et n’hésitant pas à s’engager sur des sujets où les certitudes sont rares. Les sociolinguistes auraient été bien en peine de faire seuls le tour d’un tel sujet : géographes, démographes, économistes, politiques, acteurs de la franco-phonie ont été mis à contribution. La variété des points de vue atteint jusqu’ à l’´orthographe : certains auteurs ayant opté pour appliquer les recommandations de simplification orthographique de 1992, que le lecteur ne soit pas surpris de trouver au sein de l’ouvrage des articles écrits dans les deux systèmes. Illustration, s’il en fallait une, du fait que la francophonie est aujourd´’hui décidément plurielle, ouverte. La cohérence de l’ensemble a été assurée par un comité de rédaction soucieux de la rigueur et de la qualité des contributions et qui a tâché d’éliminer redites et contradictions éventuelles.
Par le fait qu’il va à l’essentiel et qu’il évite autant que possible l’emploi d’une terminologie linguistique trop spécialisée, L’Avenir du français s’adresse en premier lieu aux décideurs politiques, économiques, sociaux, rassemblant à leur intention une information essentielle à leurs prises de décision. Les mêmes qualités en font un ouvrage répondant également aux attentes du grand public francophone, sou-vent passionné par ces questions linguistiques qui font partie de son quotidien. L´’ouvrage s’ouvre sur une série de mises au point historiques et géographiques composant une sorte de bilan. L’évolution du français, dans ses aspects politiques sans entrer dans des considérations purement linguistiques, puis la situation du français dans plusieurs régions de la franco-phonie constituent l’entrée en matière. Les contributions suivantes offrent des vues d’ensemble relatives à de grands domaines comme l’utilisation du français dans les sciences, les rapports entre langue française et économie, langue française et monde professionnel ou bien encore l’enseignement du français. La dernière partie, la plus importante, tente de démêler pour l’avenir l’écheveau du présent… Périlleux exercice que celui qui consiste à dire ce que sera demain, à prédire un « avenir du français » quand certains doutent même qu’il puisse en avoir un… Pourra-t-il se maintenir face à la concurrence de l’anglais ? Réussira-t-il à nouer des partenariats avec les autres langues, comme l’appellent aujourd’’hui de leur voeux les instances francophones ? On retrouvera dans les dernières contributions aussi bien les éclairages régionaux que les points de vue transversaux relatifs aux secteurs clés de la vie sociale.
Par la vue d’ensemble qu’il offre, par sa dimension prospective, l´’Avenir du français présente sur bien des plans des ana-lyses et des données inédites, jamais encore mise à la disposition du public, y compris dans les plus récents ouvrages sur la francophonie. Et s’´il fallait à ce livre une dernière justification, ce serait celle de prendre date pour l’avenir en osant prendre parti.

Compte rendu par Colette Noyau : http://colette.noyau.free.fr/upload/CNcrAvenir_du_francais.pdf

Reviewed by Huw Rees

« This is an excellent book which sets out a clear purpose and achieves it with great success. The writers are hamstrung somewhat by the aim, outlined in theintroduction, to avoid specialised linguistic terminology in order to make the book accessible to non-specialists, but handle this restriction admirably. The obvious strengths of the book are its clarity, use of empirical data to highlight linguistic trends and the vast scope of authors from disparate backgrounds used to give a comprehensive picture of the current and future state of the French language. »

2015-07-15_122825

http://www.equinoxpub.com/journals/index.php/SS/article/viewFile/6334/4684

tos2008 |
La main qui pense ا&... |
éoliennes 07590 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Panneaux solaires
| VOYANCE TAROT LE VRAI RENDE...
| tarotdeshumanistes